W
NW
N
N
NE
W
the Degree Confluence Project
E
SW
S
S
SE
E

Canada : Québec

43.7 km (27.1 miles) NW of Askwataskupich, QC, Canada
Approx. altitude: 199 m (652 ft)
([?] maps: Google MapQuest Multimap topo topo250 world confnav)
Antipode: 58°S 110°E

Click on any of the images for the full-sized picture.

#2: East view #3: South view #4: West view #5: North view #6: The end result #7: Luc, Gilles, Daniel and Louis #8: The snowmachines

  { Main | Search | Countries | Information | Member Page | Random }

  58°N 70°W  

#1: View of the confluence site

(visited by Gilles Boulet, Louis R Boulay, daniel michaud and Luc Chamberlain)

English

24-Mar-2007 -- Jour 1

Quatre copains quittent Kuujjuaq, Nunavik au Québec, vers 10 heures le matin avec un objectif en tête, atteindre le point de confluence 58 N - 70 W. Il s’agit pour cette première journée de se rendre sur la rivière aux Mélèzes à 95 km de Kuujjuaq et d’y établir un camp de base. Vers 16 heures nous y sommes. Trois équipiers montent le camp et le quatrième va explorer le pied de la montagne pour établir les scénario possibles pour le lendemain. Cette année les rivières sont plus dangereuses qu’à l’habitude. La glace n’a pas eu le temps d’épaissir avant que n’arrive la neige. Peut-être un des nombreux effets du réchauffement climatique. Il a donc été décidé qu’autant que faire se peut du camp de base à la confluence nous suivrons les sommets plutôt que les cours d’eau. Sur la rivière tout près un groupe de chasseurs Inuit pourchassent un loup, qu’ils attrapent. Ils passent à notre camp histoire de nous saluer et de nous montrer leur prise.

Jour 2

Après un petit déjeuner rapide, nous quittons le camp de base à 8 heures et ce n’est qu’à 11 heures que les quatre comparses se retrouvent au sommet du premier plateau à plus de 900 pieds d’altitude. Encore 41 km avant d’atteindre la confluence. Nous suivons le scénario établi pendant environ 8 km. Nous avançons lentement car même sur les sommets nous devons contourner beaucoup de criques et de petites vallées et aussi à plusieurs reprises nous devons faire des détours car la toundra est trop rocailleuse pour les motos-neige, les grands vents ayant balayé toute la neige. Lorsque nous apercevons le premier lac dans la vallée à 9 km du camp de base nous décidons de modifier le trajet et de plutôt y aller de lac en lac à une altitude d’environs 600 pied.

Nous atteignons la confluence vers 16 heures. Àprès la séance de photos et un petit repos, nous repartons vers le camp de base que nous atteignons vers 20 heures. Àprès un bon souper, tous apprécient le moment de se glisser dans leur sac de couchage pour une nuit de sommeil bien méritée.

Jour 3

Àprès un petit déjeuner passablement élaboré, c’est l’opération démentellement du camp avec en tête le respect de la nature en laissant le moins de traces possibles. 95 km nous séparent de Kuujjuaq. Àprès avoir parcouru la partie de la rivière aux Mélèzes qui a beaucoup de rapides nous arrivons à la confluence avec la rivière Caniapiscau et c’est le début de la rivière Koksoak. Plusieurs indices nous laissent croire que la chasse aux caribou a été plutôt fructueuse à ce point stratégique dans les dernières semaines. Ce n’est que vers 18 heures que nous rejoingnons Kuujjuaq avec la satisfaction d’avoir réussi à atteindre la confluence 58 N – 70 W. Que de beaux souvenirs nous garderons de cette mini-expédition.

English

24-Mar-2007 -- Day 1

Four friends left Kuujjuaq, Nunavik in Northern Québec at approximately 10h00 in the morning with a goal to reach the confluence 58N. -70 W. The first day we went as far as the Larch River approximately 95 km from Kuujjuaq and installed a base camp. We arrived at approximately 16h00, three of us installed a tent and the fourth person went to explore the foot of the mountain and establish a possible scenario for the following day. This year the rivers are more dangerous than usual. The ice didn’t have time to thicken before the snow arrived, most probably caused by global warming. A group of Inuit hunters caught a wolf on the river. They came to our base camp and showed us their catch of the day.

Day 2

After a quick breakfast we left camp at 8h00 and it was not before 11 h00 that the four friends arrived at the summit of the first mountain which was over 900 feet altitude. We had another 41 kilometers before arriving to the confluence point. We followed the established scenario for approximately 8 kilometers. We advanced slowly on the summit because we had to drive around many creeks and small valleys and quiet a few times we had to change our route since the tundra was too rocky because the winter winds blew all the snow away. When we saw the first lake in the valley approximately 9 kilometers from the base camp we decided to modify our route and travel from lake to lake at an altitude of 600 feet.

We reached our confluence at approximately 16h00 hours. After a series of pictures and a small break we reached our base camp at approximately 20h00. Following a good dinner we appreciated a well deserved sleep.

Day 3

Following a hearty breakfast, we dismantled our base camp all the while respecting nature and leaving as little tracks as possible. 95 kilometers separate us from Kuujjuaq. After having traveled part of the Larch River with many rapids we arrived at the confluence with the Caniapiscau River at the mouth of the Koksoak. Quiet a few signs lead us to believe that caribou hunting was very profitable at this strategic point during the last weeks. It is at approximately 18h00 that we will arrive in Kuujjuaq with the satisfaction of having successfully reached the confluence 58N – 70W. This mini-expedition has given us many souvenirs that will be cherish forever.


 All pictures
#1: View of the confluence site
#2: East view
#3: South view
#4: West view
#5: North view
#6: The end result
#7: Luc, Gilles, Daniel and Louis
#8: The snowmachines
ALL: All pictures on one page (broadband access recommended)